Skip links

Tout savoir sur l’assurance-vie

Assurance vie - epargneetvous.fr

L’assurance-vie, qu’est ce que c’est ?

C’est un placement souple et accessible à tous qui permet de préparer vos projets : faire fructifier son capital, préparer sa retraite, transmettre un patrimoine…

Il s’agit d’une enveloppe que vous remplissez comme vous le souhaitez. Ses principaux atouts sont une fiscalité allégée sur les gains et une transmission facilitée. Vous pouvez placer l’argent de cette enveloppe dans un seul fonds (assurance vie mono support) ou dans plusieurs fonds (assurance vie multi supports).

Par exemple, vous ouvrez une assurance vie et vous y placez 10 000 euros. Votre enveloppe contient 10 000 euros qui seront répartis sur plusieurs fonds.

Par exemple :

  • 1 500 euros sur le fonds A 
  • 2 500 euros sur le fonds B
  • 2 000 euros sur le fonds C
  • 1 500 euros sur le fonds D
  • 2 500  euros sur le fonds E

La répartition et la sélection des fonds dépend de votre profil d’investisseur et du niveau de risque que vous êtes prêts à prendre, mais également des fonds proposés par l’organisme auprès duquel vous ouvrez le contrat.

Les différents supports de placement

Les unités de comptes sont des supports investis sur les marchés financiers. Ils sont gérés par des professionnels des marchés, différents de l’assureur. Investir dans des Unités de Compte permet de placer son épargne sur des supports financiers plus dynamiques que le fonds euros et d’augmenter vos espérances de gains.

Certaines assurances vie vous permettent d’accéder à des supports immobiliers via des SCPI directement intégrées dans votre assurance vie.

Quelle que soit la répartition de votre capital sur des unités de compte, votre capital n’est pas garanti et la société de gestion n’a aucune obligation en termes de performances. Pour pallier ces risques, le mieux est de diversifier vos investissements pour répartir les risques et les gains. 

Les fonds en euros sont gérés par l’assureur auprès duquel vous souscrivez votre contrat. Ils sont investis principalement dans des obligations d’Etats. Ces placements réputés comme les moins risqués assurent la régularité des rendements. Le reste est investi en immobilier et en actions.

Sur ce support, votre capital est garanti. Si la performance du fonds était négative, cette perte serait assurée par l’assureur et non répercutée sur votre épargne. Vous ne perdez donc pas l’argent que vous avez investi.

En revanche, les rendements potentiels sont plus faibles que sur des supports plus risqués. Ils oscillent entre 1 et 3 %.

Les avantages d’une assurance-vie

Vous versez de l’argent sur votre contrat quand vous le voulez. Si vous le souhaitez, vous pouvez mettre en place des versements réguliers mais ce n’est pas obligatoire.

La fiscalité sur les assurances vie est particulièrement avantageuse. Au bout de 8 ans, vous paierez moins d’impôts sur vos gains.

Lors de l’ouverture d’un contrat d’assurance vie, vous désignez les bénéficiaires à qui vous transmettez votre contrat en cas de décès. Les bénéficiaires peuvent être des proches (conjoint, enfant, membres de la famille) ou des personnes qui n’ont aucun lien de parenté avec vous.

Quels droits de succession ?

Les primes que vous avez versées avant vos 70 ans sont exonérées d’impôt pour les bénéficiaires à concurrence de 152 500 euros par bénéficiaire.

Les primes que vous avez versées après vos 70 ans sont exonérées d’impôt pour les bénéficiaires à concurrence de 30 500 euros pour tous les bénéficiaires (et non par bénéficiaire).

Quelle fiscalité pour mon assurance-vie ?

Lorsque vous retirez de l’argent de votre assurance-vie, vous effectuez un “rachat partiel”. Un rachat partiel est toujours composé d’une part de capital et d’une part proportionnelle d’intérêts. Vous paierez des impôts uniquement sur les gains. 

La fiscalité dépend de la date d’ouverture de votre contrat et de la date de versement des primes. Plus votre contrat est ancien, moins vous paierez d’impôts.

Pour les versements antérieurs à cette date, vous avez le choix entre intégrer vos gains à votre impôt sur le revenu ou payer un prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) qui dépend de l’ancienneté de votre contrat.

Fiscalité assurance vie - primes versées avant le 27 septembre 2017

La loi Macron sur la fiscalité de l’assurance vie a mis en place un Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) de 30 % (12,8 % de prélèvement forfaitaire + 17,2 % de cotisations sociales)

Le PFU s’applique à tous les versements inférieurs à 150 000 euros (ou 300 000 euros pour un couple).

Fiscalité assurance vie - primes versées après le 27 septembre 2017