Skip links

Tout savoir sur la SICAV ( Société d’Investissement à Capital Variable )

SICAV - Société d’Investissement à Capital Variable

La SICAV, qu’est ce que c’est ?

SICAV est l’abréviation de Société d’Investissement à Capital Variable. 

Une Sicav est une personne morale avec un conseil d’administration, et des actionnaires qui se regroupent lors d’assemblées annuelles. L’épargne investi dans une Sicav permet d’acquérir indirectement des valeurs mobilières : en regroupant un certain nombre de petits investisseurs et en plaçant l’argent sur différents supports, le risque est ainsi mieux réparti (la baisse de certaines actions est compensée par la hausse d’autres actions).

Il existe différentes sortes de Sicav :

  • Sicav monétaire. Elle est composée de placements de trésorerie (billets de trésorerie des entreprises, certificats de dépôt émis par les banques, etc.). Une Sicav monétaire permet de placer des liquidités pour une période courte. Le rendement dépend des taux au jour le jour. Lorsque les taux sont bas, le rendement n’est pas assuré ;
  • Sicav immobilières. Elles ont pour objectif de gérer le portefeuille d’investisseurs en réalisant des investissements sur des valeurs mobilières. Les Sicav immobilières sont essentiellement investies dans des sociétés d’investissement immobilier en France et en Europe ;
  • Sicav mobilières. Elles regroupent notamment les Sicav en actions et les sicav obligataires. Les Sicav en actions investissent en majorité leurs fonds dans des actions et gardent une part de trésorerie variable pour saisir les opportunités qui se présentent sur les marchés financiers. La Sicav en action offre aux investisseurs une capacité de performance plus importante que les autres types de Sicav (notamment Sicav monétaires). Les Sicav obligataires investissent essentiellement leurs fonds dans des obligations qui sont soit à taux fixe ou à taux variable. Le portefeuille de ces sociétés renferme principalement des obligations émises par l’Etat, des obligations d’entreprises privées, ou des obligations convertibles en actions. L’objectif d’un investisseur qui choisit la Sicav obligataire est de placer ses capitaux à moyen terme, avec un rendement plus important que celui des Sicav monétaires. Le niveau de risque est ici mieux réparti.

La répartition et la sélection des fonds dépend de votre profil d’investisseur et du niveau de risque que vous êtes prêts à prendre, mais également des fonds proposés par l’organisme auprès duquel vous ouvrez le contrat.

Quels sont les avantages d’une SICAV ?

Les Sociétés d’Investissement à Capital Variable permettent d’avoir un portefeuille diversifié sans besoin d’un gros capital de départ (ce qui est plus difficile pour des investisseurs individuels). En donnant la priorité à des fonds diversifiés, qui ajustent leur exposition selon les hausses et baisses des marchés, le risque est mieux réparti.

Passée l’étape de la souscription, vous n’avez plus à vous occuper des soucis de gestion : la Sicav le fait pour vous ! Il est tout de même conseillé de rester informé et de connaître l’évolution des prix des parts. Les Sicav font des rapports mensuels sur leur site : un bon moyen de connaître les tendances.

Contre quelques dizaines d’euros, il est tout à fait possible de profiter des potentialités des marchés.

Les inconvénients d’une Sicav

Il dépend de l’évolution des marchés, il faut donc garder en tête que vos placements peuvent être perdus. D’un autre côté, les performances peuvent être très bonnes. Le risque est toujours rémunérateur ! Il est fortement conseillé de disposer d’une épargne garantie en parallèle lorsque vous effectuez des investissements en Sicav.

Souscrire à une Société d’Investissement à Capital Variable implique à la fois des droits de souscription (lorsque vous achetez des titres de Sicav) et des frais de gestion (la Sicav se rémunère pour gérer votre argent).

Souscrire à une Sicav implique à la fois des droits de souscription (lorsque vous achetez des titres de Sicav) et des frais de gestion (la Sicav se rémunère pour gérer votre argent).

Le rendement dépend de l’évolution à la hausse ou à la baisse des marchés (financiers, immobiliers, monétaires). Il vous est impossible de connaître à l’avance la performance de votre investissement, la confiance est de mise. La sécurité varie elle aussi en fonction des titres détenus.

Quelle fiscalité pour les Société d’Investissement à Capital Variable ?

Vous avez tout d’abord à choisir un type de Société d’Investissement à Capital Variable. Ensuite, vous devez choisir dans quel écrin fiscal l’insérer. Les produits peuvent être placés dans :

  • un compte-titres ordinaire ;
  • un plan d’épargne en actions (PEA) ;
  • un contrat d’assurance vie en unités de compte ;
  • un plan d’épargne salariale.

La fiscalité varie selon le cadre d’investissement. Selon votre stratégie fiscale, vous avez donc le choix.

Mais de façon générale, investir dans une Sicav suppose d’être à la fois imposé lors du rachat de vos parts et sur les revenus que vous percevrez. 

Toutes les Sicav sont soumises à la fiscalité des valeurs mobilières. Elles sont donc soumises au Prélèvement Forfaitaire Unique de 30 %, sauf dans le cas où elles sont achetées dans un PEA. Si vous choisissez le barème progressif (plus vos dividendes seront importants, plus votre taux le sera aussi), vous ne pourrez pas obtenir d’abattements pour durée de détention.