Skip links

Tout savoir sur les Organismes de Placement Collectif Immobilier (OPCI)

Organisme de Placement Collectif Immobilier

Un OPCI, qu’est-ce que c’est ?

Un OPCI est un Organisme de Placement Collectif Immobilier. Il s’agit d’un placement principalement immobilier mais plus diversifié qu’une SCPI. Il mixe en effet des supports immobiliers et financiers.

Comme dans la SCPI, l’OPCI est un placement collectif. Vous êtes donc plusieurs associés à détenir des parts de l’OPCI.

Les OPCI sont agréés et contrôlés par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF)

On parle de “poches”

  • Une poche immobilière (minimum 60 %). Cette poche est composée d’actifs immobiliers, dont 51 % en actifs physiques directs ou indirects : immobilier de bureaux, commerces… Ces biens sont loués par l’OPCI et génèrent des loyers ;
  • Une poche financière (maximum 35 %). Elle est composée de placements financiers (actions de sociétés cotées en Bourse, obligations, parts de fonds) généralement à connotation immobilière ;
  • Une poche de liquidité (minimum 5 %). Il s’agit de liquidités disponibles pour faciliter la demande de revente lorsqu’un associé souhaite racheter ses parts

Avantages d’un OPCI

Les OPCI investissent sur les marchés immobiliers et financiers. Si le marché immobilier venait à baisser, la perte pourrait être compensée par les marchés financiers (et inversement).

Contrairement aux SCPI où la revente de parts prend du temps, l’OPCI vous permet de récupérer votre épargne rapidement.

Grâce aux loyers et aux dividendes, vous percevez un complément de revenu régulier. Et comme pour les SCPI, vous déléguez le suivi des investissements et des locations au gestionnaire du contrat.

Parlons fiscalité

Les revenus des OPCI sont considérés comme des revenus mobiliers. De ce fait, vous êtes redevable du prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 % (12,8 % au titre de l’impôt sur le revenu et 17,2 % au titre des prélèvements sociaux).

La plus-value est considérée comme une plus-value sur valeurs mobilières. Elle est, après application d’un abattement pour durée de détention, désormais soumise au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 % (12,8 % au titre de l’impôt sur le revenu et 17,2 % au titre des prélèvements sociaux).